de Gwendoline Soublin

Mise en scène Philippe Mangenot

CREATION LE 7 et 8 novembre 2019 à ANDREZIEUX-BOUTHEON

Durée : 1h30

 

Avec : Laure Barida, Rafaèle Huou, Olivier Borle, Johan Boutin, Sven Narbonne, Mathilde Saillant

Compositeur : Marc Favre


Partenaires de cette création :

> Théâtre du Parc à Andrézieux-Bouthéon (cie en résidence de 2018 à 2020) 

> Théâtre de La Renaissance à Oullins

> Maison du Théâtre à Amiens

> Espace Saint-Marc à Lyon

 

Accéder au DOSSIER Artistique

Diffusion, photo, vidéo, com, conseil : Bob Mauranne

Autres photos : Emile Zeizig

 

Présentation du projet par l'autrice > Vidéo

 

Une histoire dans laquelle bêtes et hommes se cherchent une raison d’être, au milieu des flux technologiques et de la montée du transhumanisme.

Un texte-gigogne, en trois parties. La première partie raconte l’histoire d’un jeune éleveur français de porc en proie à la crise agricole des années 2010 et qui se rêve Cow-Boy plutôt que Pig Boy. La deuxième imagine Pig Boy, porc- star de la marque de jambon PERTA et descendant direct d’un des porcs de cet éleveur breton, accusé d’avoir copulé avec une fan japonaise, et qui se retrouve sous le feu des projecteurs à l’occasion d’un procès médiatique virtuel où le public peut décider de son sort. La dernière partie propose une échappée vers un futur onirique. Nous sommes en 2358 dans la tête d’une truie qui s’échappe d’une maternité dans laquelle elle mettait bas des bébés humains. C’est l’histoire de sa fuite vers la forêt – et c’est l’histoire de la réconciliation des trois histoires où bêtes et hommes se cherchent une raison d’être, au milieu des flux technologiques et de la montée du transhumanisme.

 

Note d’intention de l’autrice  *

 

Ce texte vient d’une colère. Je suis petite-fille d’agriculteurs. Depuis quelques années, l’agriculture française traverse une crise sans précédent, et chaque jour, un à deux agriculteurs mettent fin à leurs jours, dépassés par une PAC et un ministère de l’Agriculture qui les laissent exsangues, endettés et parfois désespérés – eux qui aiment pourtant leur métier. Cette maltraitance, nous la retrouvons aussi du côté des animaux d’élevage et de leur condition de vie. La société de surconsommation a engendré des bêtes malades, entassées et tuées avec peu d’égard – il s’agit de rentabiliser plutôt que de prendre soin. Les agriculteurs deviennent les figures has-been d’un âge de pierre que les gourous modernes disent révolu. Penser les technologies et les animaux revient à penser notre identité. Notre « nature ». Notre devenir, donc.

 

Car à quoi bon l’agriculture si l’on peut faire de la viande synthétique? À quoi bon le cochon s’il n’est d’aucune utilité pratique, gustative? À quoi bon la vie réelle si la vie virtuelle, les NBIC (Nanotechnology, Biotechnology, Information technology and Cognitive science) peuvent constituer une nouvelle façon d’être vivant? C’est quoi, « être vivant »? Quelle est notre histoire fondatrice ? Comment un système en chasse un autre? Quelle légende s’imprimera dans les médias – et dans la future Bible ?

 

Ce sont toutes ces questions que j’ai souhaité soulever au travers d’un texte-gigogne qui traverse trois temps, trois registres de langues, trois réalités, trois virtualités. Ces trois histoires n’en sont en fait qu’une seule : celle d’un personnage symbolique, Pig Boy, qui lutte contre un système sélectif écrasant et tente de définir son « identité » au milieu d’un monde uniformisé et qui élimine de façon quasi eugéniste ceux qui ne correspondent pas au modèle dominant, à l’espèce dominatrice.

 

* Gwendoline Soublin est née en 1987 et formée à l’ENSATT de Lyon en Écriture. Elle a joué et pratiqué l’art-thérapie avant de recevoir l’aide d’Artcena pour son texte, Swany Song, en 2014.

Ses textes ont été lus, joués et primés : Vert Territoire Bleu (Label Jeunes Textes en liberté, 2017), Pig Boy 1986-2358 (Artcena, 2018 / Journées Auteurs Lyon, 2017 / Eurodram, 2018…), On dit que Josepha mis en scène par Philippe Mangenot au TNP, dans le cadre du festival En Acte(s), en mars 2018. Elle s’intéresse également aux écritures jeunesse et marionnettique : Tout ça tout ça (Artcena, 2017 / E.A.T jeune public, 2018), Coca Life Martin 33 cl et 120H. Ses textes sont publiés aux éditions Espaces 34 et Koinè.

 

Note d’intention du metteur en scène

 

Les questionnements de Gwendoline Soublin, sur l’évolution de notre agriculture, sur notre relation à la nature et au vivant, sur l’avenir de notre planète et le devenir de notre « humanité », je les partage profondément. Et je ne sais pas si c’est le jeune papa ou le (vieux) metteur en scène qui parle mais je ressens une certaine urgence à ce que le théâtre s’empare de ces questions. Et ce que je trouve formidable dans le travail de cette jeune autrice, c’est qu’elle invente, pour faire résonner ces questions, une pièce systémique novatrice et puissante : une sorte d’ovni théâtral résolument tourné du côté de la vie.

Pig Boy est, pour moi, une tragédie contemporaine joyeuse! C’est ce qui fait, j’en suis sûr, la force de cette proposition. Elle n’est jamais dogmatique, elle reste toujours ouverte, elle laisse une place aux spectateurs ! Elle les invite, à travers la fiction, à partager une réflexion sur un monde en pleine mutation. J’aimerais, à mon tour, inviter joyeusement les spectateurs à partager avec nous cette tragédie contemporaine. Je veux monter cette pièce dans l’urgence et dans la joie. Je veux mettre l’acteur et la troupe au centre du travail. Je veux travailler la langue, les langues de Gwendoline Soublin comme on travaille une matière vivante. Je veux parler du monde moderne et des flux technologiques avec les moyens archaïques du théâtre : des corps traversés par des voix, dans un même espace où scène et salle seront réunies dans une même lumière. Je n’imagine pas ici une scénographie lourde mais je veux assumer résolument un théâtre en train de se faire et cultiver, toujours, l’art de la sérendipité, ou comment faire des découvertes heureuses par hasard !Et pour aller au bout de cette idée, j’aimerais inviter une partie des spectateurs à participer à cette tragédie en devenant, le temps d’une soirée, un « chœur public ». Ils nous rejoindraient chaque soir quelques heures avant la représentation pour répéter, avec nous, puis prendre en charge tour à tour : le chœur de tous ces agriculteurs exsangues qui se sont donné la mort dans la première partie, le chœur des habitants de la cité dans le Procès de la deuxième partie et le chœur des truies s’échappant de la maternité dans la dernière !

 

Vive le théâtre !

 

Coproduction :

Théâtre du Parc (Andrézieux-Bouthéon)

 

Soutiens institutionnels :

Région Auvergne-Rhône-Alpes, Ville de Lyon, Artcena, Adami, Spédidam
 

THEATRES de l'ENTRE-DEUX . PIG BOY 1986-2358

  • Dates de création :

    2019 :

    7 et 8 Nov . Théâtre du Parc . Andrézieux-Bouthéon (42)

    15 et 16 Nov . Théâtre 145 . Grenoble (38)

    12 et 13 Déc . LYON (69) Espace Saint-Marc

    17 au 19 Déc . Ensatt à LYON  (69)

    2020 :

    11 et 12 Mars . Maison du Théâtre . Amiens (80)

    14 au 16 Mai Théâtre de la Renaissance . Oullins (69)

    Détail des horaires dans l'AGENDA

    PRESSE :

    Profession spectacle

    Le Matricule des Anges

     

    Texte écrit en 2017 et publié par Espaces 34 en janvier 2018.

     

    Aide à la création des auteurs dramatiques de l’ARTCENA / mai 2018.

     

    Sélections et distinctions pour le texte PIG BOY 1986-2358  :
    Commande de la Sala Beckett, Obrador d’Estiu de Barcelone - 2016

    Lauréat des Journées des Auteurs de théâtre de Lyon - 2017

    Sélection Festival Écrits à vif, Lyon - 2018

    Sélection Festival Mange ta grenouille, Prague (Rép.Tchèque) - 2018

    Coup de cœur Troisième Bureau, Grenoble - 2018

    Lauréat Eurodram - 2018Lauréat Aide à la création d’Artcena - 2018

    Lauréat Mousson d’été, Pont-à-Mousson - 2018

    Sélection Didascalies du monde, Cotonou (Bénin) - 2018

    Sélection comité de lecture France Culture - 2018

    Lauréat Piste d’envol du Théâtre du Rond-Point, Paris - 2018

    Sélection Festival Primeurs, Sarrebrück (Allemagne) - 2018

    Lauréat Actuelles TAPS, Strasbourg - 2019

    Séléction Festival Sibiu, Roumanie - 2019​

    Le texte de PIG BOY 1986-2358 a été retenu par le bureau des lecteurs de la Comédie Française - 2019

    Ecrit à Lyon d’avril 2016 à avril 2017

2018 By Bob Mauranne with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now